Covid-19 : Togbui Dagban invite le gouvernement à implorer les mânes des ancêtres pour contrer le virus

0
21
Covid-19 : Togbui Dagban invite le gouvernement à implorer les mânes des ancêtres pour contrer le virus

Si la médecine moderne ne fait pas le poids devant le Covid-19, pourquoi ne pas essayer d’explorer la piste des divinités africaines pour conjurer le mauvais sort ? Voilà ce que proposent les défenseurs des us et coutumes du Togo pour contrer le coronavirus.

Intervenant ce vendredi matin sur les ondes de la radio Victoire FM, Togbui Dagban Ayivon IV qui n’est plus à présenter, a souligné qu’il faut aborder ce virus sur une dimension spirituelle.

A l’en croire, en Afrique, lorsqu’une épidémie ou une pandémie fait ravage, le seul moyen de la contrer est de questionner le « Fâ ».

« Nous avons notre façon de contrer une épidémie ou une pandémie dans nos milieux. Parce que toutes maladies, dans nos croyances, a une dimension spirituelle. Et nos parents ont des rites. Lorsqu’il y a une pandémie qui s’annonce, il y a des procédures. D’abord, on questionne le Fâ pour savoir les mesures à prendre pour que cette maladie s’arrête.

Et c’est en ce moment qu’on fait appel aux oracles qui sont autochtones du milieu. Et de ce qui ressort de l’oracle, on prend des dispositions conséquentes. Il y a des rituels qui aboutissent à ce qu’on prenne un peu d’ordure dans chaque maison, on les rassemble de façon symbolique, et après on consulte l’oracle pour savoir où on doit aller jeter l’ensemble de ces détritus. Ça peut être dans la mer, ou dans le zio (ndlr, fleuve)… C’est l’oracle qui indique où les détritus doivent être jetés. Une fois ce rituel observé, tout devient normal et la pandémie ou l’épidémie disparait », a expliqué Togbui Dagban.

Selon lui, ces rituels qui ont toujours fait leurs preuves ne coûtent absolument rien. Il déplore le fait que les autorités togolaises n’ont pas encore pensé à explorer la voie des ancêtres pour en finir avec le Covid-19.

« Pourquoi jusqu’ici on n’a pas encore fait appel à ces genres de pratiques. Au moins qu’on les essaye avant dire que ça ne donnera aucun effet. Au moment où on nous dit de nous confiner chez nous, de ne pas aller à l’Eglise, de ne pas aller dans les couvents, à quelle sauce on voudrait nous manger. Nous avons nos pratiques, allons à nos pratiques pour voir ce que ça peut donner. On n’a pas besoin d’un milliard pour faire ces rituels. Sur toute l’étendue du territoire, si on alloue des petits sous par communauté, je crois que ça peut se faire. Parfois c’est vraiment banal qu’on y croit pas », a regretté Togbui Dagban.

Notons que plus d’une vingtaine de cas de Covid-19 ont été déjà enregistrés au Togo.

Icilome