D1 : Pourquoi Sara Sport a renvoyé son coach adjoint ?

D1 : Pourquoi Sara Sport a renvoyé son coach adjoint ?

SPORT

Sale temps pour les entraîneurs locaux. Si celui de Koroki a, lui, démissionné de sa propre volonté, Sara Sport a renvoyé le sien (adjoint) pour insuffisance de résultats à l’issue de la phase aller du championnat nationale de football de première division. Une curieuse décision.

Koura-Bodi Hamdane quitte le club de Bafilo. Il a été démis de ses fonctions, selon son employeur, pour « insuffisance de résultats à mi-saison conformément aux objectifs du club ; des incohérences et incapacité du staff technique dans la gestion du groupe avec explosion exagérée d’égos ». C’est ainsi que l’équipe dirigeante relève dans un communiqué les motifs de licenciement de son coach.

C’est un peu surprenant qu’un entraîneur adjoint soit licencié alors que le principal reste à son poste. Dans les milieux sportifs, c’est l’étonnement. Les raisons de cette décision étrange sont ailleurs, restent-ils convaincus.

Selon le confrère mawakisports, « Sara est confronté d’une part à un problème interne lié aux considérations communautaires et à une querelle de leadership, d’autre part ». La même source ajoute qu’ « Effectivement, il est apparu que le coup d’arrêt dans la dynamique de victoire du club est la conséquence de conflits internes à la communauté Sara. Des quartiers de Bafilo se seraient fâchés contre l’équipe pour la raison suffisante que « leurs fils » ne sont plus alignés au cours des matches. La crise fut telle qu’il a fallu l’intervention des dignitaires pour dissiper les frictions. Etait-ce vraiment le cas ? Après la conciliation, les résultats positifs ont repris une ou deux journées, pas plus ».

Voilà qui semble mieux expliquer l’ambiance morose qui règne actuellement au sein et en dehors de l’équipe.
En réalité, rapporte ce site d’informations sportives, le directeur technique du club et Hamdane n’arrivent pas à accorder leurs violons « sur la gestion de l’équipe, sur le choix des joueurs voire sur la gestion des programmes des séances d’entraînement ». Le premier a réussi à avoir la tête du second.

Le désormais coach sans point d’attache est passé par Sémassi de Sokodé. C’est lui qui a amené Agouwa en première division.

Sara Sport de Bafilo se classe huitième à la fin de la première phase de la saison 2019-2020.

Icilomé