Dr Kossi Sama : « L’adversaire du PNP, c’est le parti au pouvoir »

LA UNE POLITIQUE

Les remous au sein de la Coalition des 14 partis de l’opposition ne préoccupent guère le Parti national panafricain (PNP). Au cours de la conférence de presse ce matin à son siège, ce parti a insisté sur le fait qu’il n’a pas d’adversaire parmi les partis de l’opposition, notamment la Coalition des 14. Ce qui le préoccupe, c’est le parti au pouvoir.

« L’adversaire du PNP, c’est le parti au pouvoir », a déclaré le Secrétaire général, Dr Kossi Sama. Pour lui, le parti de Tikpi Atchadam n’a pas participé au conclave de la Coalition des 14 parce que les trois sujets inscrits à l’ordre du jour ne répondent pas à ses aspirations. Et il l’a fait savoir aux organisateurs.

Tout en restant membre de cette coalition (du moins pour le moment), le PNP fait savoir qu’il n’a pas jusqu’à ce jour les conclusions issues des travaux du conclave.

« Jusqu’à ce jour, nous ne savons ce qui a été dit au niveau du conclave », a-t-il annoncé. Et pour lui, c’est en ayant le contenu de ce qui été dit au cours de cette journée de réflexion que le parti au cheval décidera de la suite à donner aux activités de la Coalition des 14. Mais il ne pense pas s’attarder sur ce détail. Ce qui importe, c’est l’avenir de la lutte et la victoire qu’il faut absolument poursuivre et avoir pour rendre la liberté aux Togolais.

« Le peuple togolais a remporté les batailles décisives, il ne lui reste qu’à gagner la guerre et cette victoire est à portée de main. Malgré les apparences, les bases et les fondements du pouvoir de Lomé sont détruits de façon irrémédiable. La racine principale du baobab est sérieusement atteinte. Malgré les apparences, le pouvoir est ébranlé et vacille. Le pouvoir n’est pas invincible, la victoire n’est pas loin. Incessamment, un mot d’ordre sera donné par le PNP », a promis Dr Kossi Sama.

Pour ce qui concerne le leader de cette formation politique, Tikpi Atchadam, c’est sa sécurité qui est aujourd’hui la condition. « Qui parle de retour de Tikpi Atchadam ? Ce que nous savons, c’est que nous sommes dans une situation unique en Afrique occidentale. Un leader d’un parti légalement constitué, qui n’est pas libre de ses mouvements, c’est du jamais vu en Afrique occidentale et le Togo fait exception. Nous disons simplement que pour se faire discret, le Togo est vaste », a souligné Dr Sama.

icilome

Laisser un commentaire