Formation avancée sur la fouille des navires au Togo dans le cadre du projet multi-pays SEACOP

0

Le Togo continue de renforcer sa lutte contre les fléaux en mer. Dans le cadre du projet multi-pays de coopération portuaire (SEACOP), une formation avancée sur la fouille des navires a été ouverte lundi 27 mars. Cette formation destinée aux agents issus de la police, de la gendarmerie, des douanes et de la préfecture maritime permettra de renforcer les capacités du personnel de l’unité mixte de contrôle des conteneurs de l’Office central de répression en matière de sécurité des navires.

Pendant cinq jours, les participants seront formés afin de mieux lutter contre la corruption, les réseaux criminels internationaux et transnationaux de trafic de stupéfiants, ainsi que contre le commerce illicite maritime. Cette initiative vise à renforcer les capacités des agents togolais en matière de sécurité maritime pour une lutte plus efficace contre les fléaux en mer.

Mis en œuvre par un consortium d’États membres de l’Union Européenne (UE), SEACOP est une initiative qui se déroule dans différentes régions dont l’Afrique de l’ouest qui est dans sa cinquième phase. Cette formation témoigne de l’engagement du Togo à lutter contre les fléaux en mer et à renforcer la sécurité maritime dans la région.

Le Togo, pays côtier de l’Afrique de l’ouest, est particulièrement vulnérable aux fléaux en mer tels que le trafic de stupéfiants, la pêche illégale et le commerce illicite maritime. La formation des agents togolais est donc cruciale pour la sécurité maritime de la région. Les autorités togolaises entendent ainsi intensifier leur lutte contre les fléaux en mer et protéger les populations des conséquences néfastes de ces activités illicites.

Cette formation sur la fouille des navires est une étape importante dans la lutte contre les fléaux en mer au Togo et dans la région. Elle permettra de renforcer les capacités des agents togolais et d’améliorer leur efficacité dans la lutte contre la criminalité maritime.