Kpalimé : Les professionnels des médias à l’école du journalisme d’investigation et de la cybercriminalité

Kpalimé : Les professionnels des médias à l’école du journalisme d’investigation et de la cybercriminalité

LA UNE MEDIA

Hier lundi 5 août, le Conseil national des patrons de presse (CONAPP) en collaboration avec l’ONG Reporters Sans Frontières a rassemblé en atelier de formation à Kpalimé, plusieurs patrons de presse et journalistes autour des thèmes : « Technique d’investigation » et « cybercriminalité ».

Cette rencontre prévue du 5 au 7 août, vient en appui aux participants afin de leur permettre d’être plus professionnels dans l’exercice de leur fonction.

« Soyons journalistes, oui. Mais pour l’être, il nous faut des prérequis. C’est pour cette raison que je ne peux clore mes propos sans adresser les vifs remerciements du CONAPP, mais aussi de la presse togolaise dans son ensemble à Reporters sans frontières dont le représentant Afrique de l’ouest est parmi nous ce matin, qui a bien voulu nous aider à être des journalistes professionnels », a indiqué le président du CONAPP, El-Hadj Arimiyao Tchagnao qui n’a pas manqué de témoigner sa reconnaissance aux journalistes qui ont fait le déplacement.

Dans la même perspective, le représentant Afrique de l’Ouest de Reporters Sans Frontières, M. Hassane Diagne de son côté a laissé entendre que : « Reporters Sans Frontières a ouvert son bureau en janvier à Dakar qui couvre toute l’Afrique de l’Ouest. Ceci a été fait pour permettre d’être plus proche des acteurs des médias et de sentir au mieux les préoccupations des journalistes », a-t-il souligné à l’ouverture de l’atelier lundi.

Il a poursuivi : « La sécurité physique et numérique des journalistes, les normes journalistiques, la couverture des élections, le journalisme d’investigation et les questions de genre sont des thématiques qui intéressent Reporters Sans Frontières ».

Quant au représentant du ministère de la Communication, des Sports, de la formation à la citoyenneté et au civisme, Ambroise Klevor, également présent à l’ouverture, « le journalisme évolue, la pratique aussi et il faut approfondir les sujets d’actualité et sensibiliser les citoyens afin que ces derniers fassent évoluer la compréhension des citoyens sur les grands sujets sociaux », a-t-il lancé.

Les travaux de cet atelier de formation débutés hier lundi 5 août, prendront fin demain mercredi.

Icilomé

Laisser un commentaire