Les Evêques sortent de leur silence et exigent la libération de Brigitte Adjamagbo et Gérard Djossou

0
99

Après les partis politiques , les organisations de la société civile c’est le tour de la Conférence des évêques du Togo de plaider à la libération de Brigitte Kafui Adjamagbo-Johnson et de Gérard Djossou.


Pour la Conférence des Evêques du Togo (CET), rien ne vaut la paix et la stabilité d’un pays, et toute action visant à les préserver ne peut être que louable et salutaire. Pour ces hommes de Dieu, Il urge que chaque acteur de la vie sociopolitique oeuvre au rétablissement de la confiance, à la promotion de la justice et de la paix sociale ainsi qu’au grand bien du peuple.


« La connaissance que nous avons de cette femme, le message reçu de sa part et les témoignages recueillis à son sujet nous interdisent de croire en une implication de sa personne dans un présumé plan de déstabilisation du Pays », indique la Conférence des évêques du Togo (CET) .


Les évêques catholiques réclament également la libération du prophète Esaïe Dekpo et les autres personnes interpelées lors des manifestations .


Il est à rappeler que dans le communiqué de presse rendu le 6 mars 2020 dernier , la Conférence des Evêques du Togo exhortait tous les acteurs de la vie sociopolitique à « œuvrer au rétablissement de la confiance