Les populations de la commune de Barkoissi en colère

Les populations de la commune de Barkoissi en colère

SOCIETE

La tension monte dans la nouvelle commune de Barkoissi (600 km au nord de Lomé, préfecture de l’Oti). Les populations de cette localité sont actuellement en colère. Elles demandent aux autorités de bitumer le tronçon Kara-Dapaong.

Jeudi matin, c’est toute la commune qui était sortie pour exprimer son ras-le-bol et dénoncer l’indifférence notoire des autorités du pays. Ces populations dénoncent l’état délabré de la voie Kara-Dapaong qui traverse leur nouvelle commune, et qui devient très poussiéreuse en ces périodes d’harmattan (dans la partie septentrionale du pays).

Pour attirer l’attention des autorités sur la situation, les habitants de cette commune ont tout simplement bloqué la circulation hier. Ils ont immobilisé tous les véhicules qui passaient et obstrué la voie avec de grosses pierres et des pneus usés.

« On ne veut plus se laisser faire. Cela fait longtemps que nous attirons l’attention des autorités, mais toujours rien. Il nous revient maintenant d’agir pour leur faire comprendre qu’on souffre trop ici à cause de la poussière, surtout en ces périodes d’harmattan », a lancé un manifestant.

Notons que la commune de Barkoissi est l’une des localités d’où viennent plusieurs barrons du régime RPT-UNIR. Le député Noël De Poukn ne dira pas le contraire.

Après 50 ans de gouvernance, cette localité est devenue un véritable cachot de désespoir.

icilome