‘L’image d’Agbéyomé Kodjo s’est fissurée’

0
48
'L'image d'Agbéyomé Kodjo s'est fissurée'

L’UFC félicite Faure Gnassingbé pour sa réélection et critique la démarche d’Agbéyomé Kodjo qui s’est autoproclamé président.

Un message adressé par Ekoué Folly Gadah, conseiller du président du parti, Glichrist Olympio, dans un entretien à republicoftogo.com

Il invite le chef du MPDD a revenir dans la légalité afin de bâtir une opposition responsable et capable de contribuer au développement.

Republicoftogo.com : Quelle est votre réaction après la réélection de Faure Gnassingbé ?

Ekoué Folly Gadah : Tout d’abord, nous félicitons le vainqueur, le président Faure Essozimna Gnassingbé pour sa victoire.

Ces résultats reflètent les paradoxes de l’échiquier politique togolais. Ils démontrent aussi le niveau de conscience des populations et la maturité de tous les acteurs impliqués dans le processus.

Pour ce qui est de l’avenir du Togo, d’aucuns disent que la lutte continue; mais nous ne sommes plus dans une dynamique de lutte mais dans le cheminement pour la construction collective du pays.

Aujourd’hui, nous constatons que les opposants traditionnels sont rejetés. 

Agbéyomé Kodjo qui était à la peine pour trouver une place aux côtés des opposants traditionnels, est paradoxalement devenu la seconde personnalité la plus adoubée des Togolais, après Faure Gnassingbé.

Mais si le peuple togolais l’a mis à cette position, c’est qu’ils ont pris fait et cause pour la politique de compromis que représente la personnalité de M. Kodjo.

GADU

L’UFC est déjà dans cette posture. Le futur politique du Togo va se jouer sur ces deux tendances, notamment entre le gouvernement et les oppositions qui intègrent le dialogue dans leurs actions. 

Autrement dit, l’avenir politique du pays va se jouer sur la capacité de compromis de l’opposition. 

La politique du tout ou rien ne nous mènera nulle part, nous l’avons toujours dit et nous continuons de le dire.

Republicoftogo.com : Agbéyomé Kodjo s’est autoproclamé président et conteste le résultat des élections

Ekoué Folly Gadah : Nous ne soutenons pas cette démarche.

Avec cette auto-proclamation, M. Kodjo est sorti du cadre légal et de ce fait c’est une fissure dans l’image de l’homme médian que nous aurions voulu lui accorder.

Il faut que M. Kodjo s’inscrive dans la légalité.

Republicoftogo.com : Votre parti aura-t-il des représentants dans le futur gouvernement ?

Ekoué Folly Gadah : Cette question est interne et relève directement des prérogatives président Gilchrist Olympio.

Republicoftogo