Lutte contre le Terrorisme : le gouvernement obtient les propositions des responsables des institutions

0
40

Le ministère de l’administration territoriale a servi de cadre ce mardi 16 août 2021 à une rencontre entre le gouvernement et les responsables des institutions du pays. Les travaux qui rentrent dans le compte de la lutte contre le terrorisme ont été exécutés par le ministre Payadowa Boukpessi, Christian Trimua et le ministre de la sécurité générale Damehame Yark.

Selon un communiqué du gouvernement, cette rencontre s’inscrit dans le cadre des rencontres avec les forces vives pour une lutte inclusive contre le fléau. Elle a été question d’échanger avec eux sur les mesures déjà prises notamment dans le cadre de l’état d’urgence sécuritaire ainsi que celles retenues dans le plan d’urgence de renforcement de la résilience de la région des savanes.

Cette rencontre visait également à améliorer les contributions des institutions de la République afin de renforcer l’impact des réponses déjà mises en œuvre. Le gouvernement s’est félicité de la qualité des échanges et des apports qui permettent de renforcer la cohésion nationale dans le cadre de la réponse au terrorisme.

La rencontre avec connu une forte participation. Parmi les institutions présentes, on peut citer la présidente de l’Assemblée nationale, le président de la haute autorité de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées (HAPLUCIA), le président de la commission nationale des sept de l’homme (CNDH), le président de la haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) et la médiatrice de la République.

Selon nos informations, les participants à la rencontre se sont accordés sur le principe d’une alliance nationale contre le terrorisme. Cette réunion est la 3e après celle tenue avec les forces vives de la région des savanes et celle tenue le 4 août dernier avec les responsables des partis politiques.

Pour rappel, la situation sécuritaire dans le nord préoccupante ces derniers mois. Le 11 mai dernier, 8 soldats togolais ont été tués dans l’extrême nord du pays. Il y a récemment une nouvelle incursion Terroriste a fait plus de 20 morts dans plusieurs villages des préfectures de Kpendjal et de Kpendjal ouest.