Mgr Kpodzro connait 'l'esprit démoniaque' qui a divisé les leaders de la C14

Mgr Kpodzro connait ‘l’esprit démoniaque’ qui a divisé les leaders de la C14

POLITIQUE

Mercredi dernier à la Paroisse Marie Mère du Rédempteur d’Adidogomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro n’a pas seulement donné sa bénédiction aux candidats de la C14. Il a également fait, dans son homélie, quelques révélations croustillantes d’ordre spirituel sur le régime des Gnassingbé.

L’Archevêque émérite de Lomé estime que l’éclatement de la Coalition des 14 n’est pas le fruit du hasard. A l’en croire, si les leaders de la Coalition des 14 (qui étaient très soudés au début de la crise) n’arrivent plus à s’entendre, c’est parce que des gens ont fait des « grigris » contre eux. Des grigris appelés « Evéklan ». 

« Si on fait « Evéklan » contre vous, le couple qui s’entend le plus se sépare pour donner des ennemis radicaux. Ils appliquent cela à la C14 », a-t-il déclaré.

Et de poursuivre : « Les féticheurs m’ont envoyé un délégué qui est venu me voir à Amadahomé et me dire pardon, Monseigneur, la lutte que tu fais pour nous est bonne, nous savons que le Christ vaincra. Nous aussi, nous nous débrouillons. On nous donne beaucoup d’argent. Mais comme nous ne réussissons pas, ils veulent nous serrer. Donne-nous un moment afin que nous profitions un peu de ce qu’on nous donne ». 

Selon Mgr Philippe Kpodzro, c’est sous l’effet de ce grigri que certains leaders, à l’instar de Jean-Pierre Fabre, ont quitté la coalition des 14. Le prélat octogénaire prédit déjà une défaite cuisante à ceux qui ont quitté la C14 pour aller présenter les candidats aux élections locales au nom de leur propre parti. « Ceux qui sont partis, laissez-les, a-t-il déclaré. Ils ont présenté des candidats au nom de leur partis, mais ils ne réussiront pas. C’est assuré !»

Le Togo vendu à des fétiches

Dans son homélie du mercredi 26 juin dernier à la Paroisse Marie Mère du Rédempteur d’Adidogomé, l’Archevêque émérite de Lomé est encore revenu sur les sacrifices humains que la famille des Gnassingbé (du père au fils) aurait fait sur le Togo. Pour cet ancien président du Haut Conseil de la République (HCR), le pays est vendu à un fétiche indien. « Celui qui l’a fait a des boutiques dans notre capitale et actuellement, il est malade, c’est pourquoi je ne veux pas le nommer », a-t-il déclaré.

Dans ses révélations, le prélat a même confié que l’eau de robinet que les Togolais boivent est conditionnée et travaillée « de façon ésotérique » pour que quelles que soient la situation et le niveau de la misère dans le pays, le peuple ne puisse pas réagir. 

Mgr Philippe Kpodzro précise que cette pratique d’envoûtement du peuple togolais ne date pas d’aujourd’hui. Selon lui, le feu Général Gnassingbé Eyadema, l’ancien chef d’Etat qui a régenté le Togo d’une main de fer pendant 38 ans, excellait également dans cette pratique.

Il fait également savoir que des charlatans du Mali et du Burkina Faso sont souvent sollicités par le régime RPT-UNIR. Ils viennent enterrer des choses dans la capitale togolaise, pour que, ajoute-t-il, « le chef de l’Etat reste au pouvoir ». 

L’homme de Dieu compte poursuivre son combat spirituel pour exorciser le pays. 

Icilome

Laisser un commentaire