Présidentielle 2020/Gilbert Bawara : « Ç’a été plus qu’un coup K.O »

0
46
Présidentielle 2020/Gilbert Bawara : « Ç’a été plus qu’un coup K.O »

La Commission électorale nationale indépendante (CENI) vient de proclamer les résultats provisoires de la présidentielle du 22 février 2020. Sans surprise, le président sortant Faure Gnassingbé est déclaré vainqueur avec 72, 36%.

Interviewé à la fin de la proclamation des résultats provisoires par la CENI, le ministre en charge de la Fonction publique, Gilbert Bawara affiche un grand satisfécit. Il affirme ne pas être surpris par les résultats de la CENI. A l’en croire, il suffit de voir le niveau de mobilisation des Togolais autour du chef de l’Etat lors de la campagne électorale pour se rendre compte de l’évidence.

« Naturellement, c’est un score inédit. Vous tous, vous avez remarqué que le niveau de mobilisation et d’engouement dans les meetings du candidat Faure Gnassingbé, dans les meetings des cadres du parti UNIR. L’on constate aujourd’hui que Faure Gnassingbé a opéré une grande percée dans des localités autrefois difficiles. Mais dans les autres localités de notre pays, c’est un véritable plébiscite », a indiqué Gilbert Bawara.

Pour lui, cette victoire annonce l’avènement d’une nouvelle ère pour travailler davantage afin d’assurer le développement économique et sociale du pays.

« Naturellement, Faure Gnassingbé va prendre cette victoire avec humilité, mais également avec le sens de responsabilité en étant conscient, comme il avait dit pendant la campagne, que nous avons besoin d’une gouvernance concertée, nous avons besoin de conjuguer davantage les énergies et les efforts parce qu’il faut amplifier les réalisations et les résultats. Parce qu’il s’agit d’intensifier le développement économique et sociale et d’offrir un bien-être partagé à l’ensemble de nos concitoyens », a-t-il ajouté.

A en entendre le porte-parole du gouvernement togolais, cette victoire à 72, 36% du candidat Faure Gnassingbé est plus qu’un coup K.O. « C’est plus que le K.O », a-t-il lâché.

Icilomé