Présidentielle: Amnesty international exhorte le prochain président à privilégier les droits de l’homme

LA UNE POLITIQUE

A 10 jours du premier tour des élections présidentielles de 2020, Amnesty international envoie un message fort à celui qui sera élu à l’issu du scrutin du 22 février prochain.

Au vu des élections antérieures et de la situation socio-politique inquiétante au Togo, Amnesty internationale dans sa mission de protection des droits de l’homme a travers un communiqué, exhorte le prochain président à se consacrer et à défendre les droits et libertés des citoyens.

L’organisation exhorte donc « le prochain président du Togo (de) s’engager à protéger le droit à la vie, promouvoir et respecter la liberté d’expression et de manifestation pacifique, améliorer les conditions de détention et lutter contre l’impunité des forces de sécurité ».