27.1 C
Lomé
jeudi, mai 30, 2024

Repos Biologique sur le Lac Nangbéto au Togo : Une Mesure Cruciale pour la Durabilité des Ressources Halieutiques

Du même auteur

Une étape capitale pour la préservation des ressources halieutiques du pays a été franchie avec l’annonce officielle de la cessation des activités de pêche sur le Lac Nangbéto à partir du 15 août. Cette mesure annuelle vise à garantir la durabilité de ce précieux écosystème aquatique en permettant un repos biologique de trois mois.

Le Lac Nangbéto, un joyau au cœur du pays, a toujours joué un rôle vital dans le secteur halieutique togolais. Doté d’une biodiversité remarquable, il est le foyer de six pisciculteurs et environ 2000 pêcheurs qui dépendent de ses eaux riches en ressources pour leurs moyens de subsistance. Pour protéger ces ressources et promouvoir leur régénération, les autorités togolaises ont pris l’initiative de mettre en œuvre le repos biologique.

Concrètement, durant ces trois mois, il est formellement interdit de pratiquer la pêche, de transporter ou de vendre des produits issus du Lac Nangbéto. Cette réglementation s’inscrit dans le cadre d’une approche globale visant à promouvoir la conservation des espèces et à maintenir l’équilibre écologique du lac. Les contrevenants s’exposent aux sanctions légales prévues par les lois en vigueur.

L’instauration de ce repos biologique ne constitue pas une démarche isolée. Depuis quelques années, le gouvernement togolais a déployé des efforts soutenus pour moderniser et promouvoir les pratiques de pêche responsables. Des investissements significatifs, dépassant les 300 millions de FCFA, ont été consentis pour améliorer les infrastructures de pêche, promouvoir la formation des pêcheurs aux meilleures pratiques et sensibiliser la population à l’importance de la préservation des écosystèmes aquatiques.

Grâce à ces initiatives conjuguées, le Lac Nangbéto a enregistré une augmentation notable de sa production annuelle, participant ainsi au développement durable du secteur halieutique togolais. Les mesures adoptées ont permis de limiter la surexploitation des ressources et d’assurer la viabilité à long terme du lac, tout en préservant l’emploi et les moyens de subsistance des communautés dépendantes de la pêche.

En conclusion, le repos biologique actuellement en vigueur sur le Lac Nangbéto au Togo incarne une démarche essentielle pour garantir la survie des ressources halieutiques et l’équilibre de cet écosystème vital. Cette pause bien méritée pour les eaux du lac offre un répit nécessaire aux espèces, tout en rappelant l’importance cruciale de la conservation et de la gestion responsable des ressources naturelles.

- Publicité -spot_img

De la même catégorie

Dernier article

Translate »