Santé maternelle et néonatale : l’ASSAFETO et l’ANIIT célèbrent les sages-femmes et infirmiers du Togo

0
33
Santé maternelle et néonatale : l'ASSAFETO et l'ANIIT célèbrent les sages-femmes et infirmiers du Togo

Les sages-femmes et infirmiers du Togo sont à l’honneur ce jeudi 17 décembre 2020 à travers une journée solennelle organisé par L’Association des sages-femmes du Togo (ASSAFETO) et l’Association Nationale des Infirmiers et Infirmières du Togo (ANIIT) , avec l’appui du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA).


Cette journée placée sous le thème « Sage-femme lauréate : reconnaître nos efforts », a permis à l’ASSAFETO et à ses partenaires, de valoriser le travail des sages-femmes togolaises, de les motiver par la même occasion à redoubler d’efforts pour le bien-être des mères et de leurs nouveau-nés.

Pour la présidente de l’ASSAFETO :  » Il est important de célébrer malgré les contraintes et difficultés, le travail des sages-femmes et infirmiers. Il est important de s’arrêter pour exprimer sa gratitude et de se pencher sur les petites victoires quotidiennes et succès arrachés de hautes luttes et les avancées obtenues. Dans ce contexte de crise sanitaire, nombreux sont les sages-femmes et infirmiers qui bravent au quotidien la maladie pour apporter assistance à celles et ceux qui sont dans le besoin. Ils méritent donc aujourd’hui qu’on les célèbre « 
Selon la Représentante Résidente de l’UNFPA au Togo, Mme Josiane Yaguibou , cette célébration marque célébration est une marque de reconnaissance pour les agents de santé engagés dans la lutte contre la mortalité maternelle, néonatale et infantile.


« Il s’agit de célébrer la bravoure de 28 millions de personnes qui constituent le personnel infirmier et de 2 millions de sages-femmes dans le monde qui travaillent jour et nuit 24H/24 et 7J/7 pour sauver des vies en assurant les soins de santé en général, mais particulièrement les soins de santé sexuelle et reproductive. L’agenda des ODD 2030 ne peut être atteint sans la contribution majeure de l’ODD3 qui projette la santé et le bien-être dans sa globalité », a-t-elle indiqué.


Par ailleurs la présidente de l’Association invite au passage, tous les acteurs à s’engager davantage afin de diminuer drastiquement le taux de mortalité maternelle qui est de 401 pour 100 000 naissances vivantes au Togo.
L’ocasion égalèment pour L’ASSAFETO de plaider auprès du gouvernement, pour le recrutement de plus de sages-femmes au profit des centres de santé du pays.