Trafic d’organes : Un fossoyeur de « tombes » en mission, arrêté à Tsévié

0
125
Trafic d'organes : Un fossoyeur de

Même si le trafic d’organes humains est illicite, il se pratique clandestinement dans certaines zones du Togo. La preuve, un jeune homme a été intercepté ce vendredi 22 mai dans la préfecture de Tsévié, en possession des dépouilles humaines, qu’il procédera probablement à la vente.

Cette période de pandémie liée au covid-19 où beaucoup sont confinés à la maison, parait bien propice pour le déterrement des crânes et os humains, afin de frapper un bon chiffre d’affaire. Le jeune homme âgé de trentaine n’a pas manqué l’occasion dans les environs de Tsévié. Mais il sera malheureusement pris, « la main dans le sac », dira t-on.

Le jeune homme a planifié sa mission du Jeudi nuit sur un cimétière de Dalavé, un village situé près de Tsévié. En possession d’un sac remplit de crânes et os humains tôt le matin du vendredi, il sera regrettablement arrêté par un passant qui à son tour alerte les riverains. Le fossoyeur sera alors conduit chez le chef du village, où il va finalement avouer les faits et même citer un complice plus professionnel, au nom de Sapko Yaovi.

Le chef du village a son tour, à alerter la gendarmerie qui va s’occuper du profanateur de tombes. Le trafic d’organes humains reste un problème préoccupant auquel les autorités devraient penser mieux et imposer des mesures fortes, afin de décourager les futurs candidats à ce commerce non autorisé par la loi.