Affrontement entre Gangan et Tchokossi : Le bilan s’alourdit, un chef du village disparu

Le bilan de l’incident survenu dans l’Oti-sud 1, plus précisément à Gando jeudi dernier, trois jours avant les élections municipales, opposant les Gangan aux Tchokossi continue de s’alourdit. Pendant qu’on retenait 2 morts et plusieurs blessés et des maisons incendiés, un nouveau bilan communiqué ce mercredi fait état de 4 morts avec à la clé un chef du village disparu et 2000 déplacés.

L’information vient du ministère de la Sécurité et de la Protection civile qui dit ne pas comprendre de telles violences au moment où la justice a fait des propositions pour amener les deux parties à s’entendre.

« Nous n’avons pas besoin de ces violences dans notre pays. Le problème était déjà au niveau de la justice. Le juge a fait des propositions pour cantonner les deux parties. Comment une décision de justice à laquelle tout le monde doit se soumettre peut donner lieu à de telles violences », a déclaré le ministre de la Sécurité et de la protection civile.

Il a poursuivi : « Il s’agit tout simplement de la folie quand on sait que la justice a pris l’affaire en main et a prononcé il n’y a pas longtemps une sentence. Les fautifs seront recherchés et punis conformément aux lois en vigueur ».

L’autorité a également annoncé à l’endroit de ceux qui ont perdu leurs habitations dans l’incendie que les dispositions seront prises pour qu’ils puissent rejoindre leur village.

Rappelons qu’il s’agit d’un conflit foncier relativement aux terres cultivables que trainent les Gangan et les Tchokossi depuis de longues années. 

La tension a monté d’un cran le jeudi dernier. Les échauffourées entre les deux parties ont rendu la localité de Gando dans l’Oti sud invivable. 

C’est cette situation d’insécurité qui a fait que les habitants de cette commune n’ont pas pu participer au scrutin du 30 juin dernier, scrutin comptant pour les élections locales, une première, depuis 32 ans.

icilomé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 2 =

Translate »
WhatsApp chat