Couches vulnérables : Les Restaurants Communautaires suspendus

0
51

Lancée le 25 décembre dernier à Lomé par le gouvernement et prévue pour une durée de 20 semaines, la phase pilote du projet des Restaurants communautaires achève ce vendredi, a annoncé la Directrice Générale de l’ANADEB, Mazalo Katanga. Ceci pour évaluer le chemin parcouru, en vue d’une éventuelle reprise.

« Les restaurants communautaires seront donc suspendus le temps d’évaluer le chemin parcouru avec les différents acteurs et le partenaire qui apporte son concours financier à l’opération », déclare la D.G de l’Agence Nationale d’Appui au Développement à la Base
Et de poursuivre : « L’Anadeb sera heureuse de retourner auprès des communautés avec de meilleures perspectives ». Les populations sont donc en attentes.

Ce programme est mis à l’épreuve dans le but pour le gouvernement d’améliorer l’état nutritionnel des populations en situations de vulnérabilité ou des couches défavorisées. Durant 06 mois de mise en oeuvre et un temps de répit dû au coronavirus, l’opération a progressivement gagné du terrain, passant de 03 sites à 13 après quelques semaines. Au bilan, plus de 6500 personnes de 149 quartiers du Grand Lomé ont bénéficié de 25 832 repas chauds et plus de 43 000 kits alimentaires de rations sèches, composés de riz, maïs, gari, huile.

Financé à travers le Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV), la Chine et l’Union Européenne ont soutenu ce programme de Restaurants Communautaires.