Crise sanitaire : Toutes les fêtes traditionnelles suspendues jusqu’à nouvel ordre

0
106

Le communiqué conjoint des ministres de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et des collectivités Locales, Bayadowa Boukpessi et celui de de la Culture, du tourisme et des loisirs Kossivi Egbetonyo ne contient aucune bonne nouvelle pour les passionnés des fêtes traditionnelles. Le communiqué en date de ce 16 juin, interdit toute célébration en raison de la crise sanitaire liée à la covid-19, qui impose le respect des mesures barrières.

Les ministre ont pris le temps de lister quelques unes fêtes interdites, du fait qu’elles occasionnent d’ordinaire des rassemblements de beaucoup de personnes. La liste est loin d’être exhaustive.
 » Il s’agit de Evala, Akpéma, Kondona ( dans la préfecture de la kozah) – Prise de pierre sacrée ( ans la préfecture des Lacs) – Ayizan dans le Zio – Les fêtes des ignames dans plusieurs préfectures – Agbogbozan, fête des éwés ( dans la préfecture de Haho) – Tingban-Paab (dans le Tône) – etc.. » peut-on lire dans le communiqué, signer par les deux ministres.

Ensuite  » Les différents rites seront exclusivement réalisés dans chacune des familles concernées par l’édition 2020 des cérémonies ancestrales. Ces rites familiaux se feront dans le strict respect des mesures barrières édictées par le gouvernement à savoir : le port obligatoire de masque de protection, lavage des mains et la distanciation physique ».

 » Toutes les dispositions seront prises pour veiller au strict respect de ces mesures dans l’intérêt de la population », ont-ils conclu.