Des déplacés internes signalés dans certains villages du nord après la récente attaque terroriste

0
218

Suite à l’attaque terroriste dans la nuit du 14 au 15 juillet 2022 qui a fait plusieurs victimes dans le rang des civils au nord du Togo, la peur règne au sein de la population de Kpendjal, malgré les assurances des autorités des forces armées.

Selon nos informations, des déplacements internes des populations sont signalés dans certains villages où les Terroristes ont une fois attaqué. À Borgou, Yiegoy Ogaro, Koundjoaré, les habitants ont décidé de migrer vers l’Ouest et au sud de la région pour se mettre en sécurité.

« Je suis avec la vieille seule dans la maison actuellement parce qu’elle ne peut pas se déplacer. Tout le village se vide. Nous avons des informations d’une nouvelle attaque. Les forces de sécurité doivent nous sauver », a confié au confrère du média kanal k, un habitant de la zone.

Au lendemain du drame, le chef de l’Etat s’est rendu dans les villages pour apporter sa compassion aux familles des victimes et échanger avec les populations sur de nouvelles mesures contre le phénomène.

Le gouvernement a rassuré les uns et les autres qu’il prendra des mesures complémentaires selon l’évolution de la situation et poursuivra des échanges avec les populations. Il faut rappeler qu’un État d’urgence sécuritaire a été décrété le 13 juin sur la région des savanes

Jérémie