L’Arcep définit de nouveaux principes tarifaires aux services des communications électroniques

0
31

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 22 Janvier 2021,l’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) annonce un certain nombre de mesures, vis-à-vis des tarifs de communication et des services télécoms, visant à, « mettre de l’ordre » dans le milieu, visiblement au profit du consommateur. L’autorité rappelle que « les principes de tarification juste et raisonnable » qui doivent dorénavant régir les offres.

S’agissant de la transparence et de la comparabilité des offres, l’ARCEP fait obligation aux opérateurs télécom de « communiquer aux utilisateurs, de façon claire et sans équivoque, les tarifs de base applicables en dehors de tout forfait ou promotion par unité de valeur en FCFA, pour une minute de consommation voix, par SMS et par mégaoctet ». Il en est de même pour les tarifs réels appliqués par unité de valeur en FCFA.

Quant à la durée de validité des recharges de crédit de communication au tarif de base sur une carte SIM, elle est désormais liée au cycle de vie de la carte, « ce qui signifie que les recharges de crédit de communication au tarif de base ne doivent pas comporter de durée de validité au-delà de laquelle l’usager perd le solde restant de son crédit. Autrement dit, le crédit sur une carte SIM ne peut plus être considéré comme expiré, tant que la carte SIM et active », précise l’Autorité.

S’annonce également une réduction des coûts de transfert de crédit de communication, et d’accès aux services d’assistance clientèle, avec le premier qui « ne [doit] pas dépasser 3% du montant transféré », et le second « ne peut être facturé à plus de 20 F CFA par appel, et ce, quelle que soit la durée de l’appel »