Le gouvernement Klassou avec beaucoup d’hésitation décide d’ouvrir partiellement les lieux de culte fermés depuis presque 4 mois en raison de covid-19, alors que d’autres secteurs (les marchés, les bars, les écoles,…) ont repris sans trop d’inquiétude. Certaines leaders religieux ne digèrent pas cette façon de ne pas considérer les lieux de cultes. Ces lieux sont ils plus désordonnés que les bars et marchés? Dans un entretien avec le pasteur Holonou, ce leader d’église comprend mieux pourquoi ce choix des autorités.

Pasteur, les fidèles n’ont plus accès à leurs temples il y a presque 4 mois déjà et pour ouvrir le gouvernement émet beaucoup de réserves. Ce sera une ouverture partielle. Comment appréciez-vous ce choix des autorités?

Primo, je remercie les autorités qui ont pensé à nous église. Ensuite nous savons que l’église dans une nation est un sentinelle, un éclaireur. L’état a vu venir cette pandémie, vu l’affluence dans les églises, il a dû fermer celles-ci. Décidé de rouvrir partiellement, nous ne pouvons qu’apprécier. Nous savons qu’au Ghana, Bénin, Burkina par exemple les églises sont rouvertes totalement. Pour le Togo, en ouvrant en partie, peut-être c’est pour tester la fidélité des église ou lieux de cultes. Moi j’ai la foie que en une semaine ou plus, l’Etat va procéder à une ouverture totale. Toutes les activités ont repris, les écoles marchés, boîtes de nuit, bientôt les vols aériens,.. et là je crois en notre Etat Togolais très sage, ne laissera d’autres activités ponctionnées et seules les lieux de cultes soient fermés, non je ne pense pas.

Si votre église n’est pas autorisée à rouvrir, que penser-vous faire?

Pour le moment je ne sais pas si elle peut rouvrir, j’ai aucun message ou appel dans ce sens. Même si notre église n’est pas autorisée, les portes des temples sont closes mais le ciel est toujours ouvert, Dieu nous écoute et là nous allons espérer jusqu’à ce que l’Etat nous donne le feu ver de rependre les cultes.