Depuis quelques jours, des vidéos à caractère sexuel tournées dans des établissements scolaires n’ont cessé de circuler sur les réseaux sociaux et autres outils de communication. Indigné, le ministre des enseignements primaire et secondaire Affoh Atcha-Dedji s’est prononcé jeudi 9 juillet sur l’affaire et promet des sanctions à l’encontre des auteurs de ces actes.

« C’est avec consternation que j’ai aussi découvert ces images qui sont à la limite scandaleuses », a indiqué le ministre, avant de poursuivre : « nous avons réussi à identifier ces écoles, et des procédures sont enclenchées pour que les responsabilités soient situées ».

Triste est de constater que les élèves confondent les lieux d’apprentissage aux discothèques. Les sanctions qui seront infligées aux auteurs des ces films serviront de leçons aux prochains candidats. Les images auraient été tournées dans une dizaine d’établissements d’enseignement à Lomé. Il faut vite arrêter le mal, pour qu’il ne contamine pas d’autres contrés du pays.

Mais on se demande à quoi sert la loi interdisant les téléphones dans les milieux scolaires?