Sécurité : 38 individus cybercriminels dans les mains de la police

0
168

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité sous toutes ses formes, la Police nationale togolaise vient de mettre la main sur trente-huit (38) individus cybercriminels opérant au Togo. Tous de nationalité nigérienne ont été présentés à la presse ce mardi par la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).


Ces individus qui anarques les jeunes filles sur les réseaux sociaux, à travers de l’hameçonnage et des chantages à base des éléments compromettants à caractère sexuel, ont été interpellés dans plusieurs domiciles, notamment des villas cours uniques louées aux quartiers Bè, Adidogomé, Agoè Nyivé et Baguida, villas qu’ils ont transformées en cybercafé pour leurs basses besognes
Selon l’officier Bakoma Bitédéba de la DCPJ : « Ils prennent contact avec leurs victimes via Internet sous un faux profil en se faisant passer pour des personnes à la recherche d’une relation amoureuse stable. Ils amènent progressivement, par diverses manœuvres, les victimes à tomber amoureuses d’eux pour que celles-ci leur fournissent des photos de leur intimité. Puis, les escrocs utilisent ces photos pour du chantage affectif et contraignent leurs victimes à leur remettre d’importantes sommes d’argent ou des biens »

Autre méthode d’opération est ‘’l’arnaque à l’héritage’’ , « les délinquants font croire à leurs victimes à travers des lettres envoyées par mail ou par des réseaux sociaux, qu’elles ont hérité d’immenses fortunes malheureusement bloquées sur des comptes bancaires et qu’ils ont besoin d’un financement consenti par les victimes elles-mêmes, espérant qu’elles partagent cet héritage fictif. Les victimes n’hésitent pas à se dépouiller complètement au profit de ces escrocs », a dit l’officier.
Les perquisitions effectuées à leurs domiciles ont permis de saisir : 53 smartphones, 38 ordinateurs portables, des routeurs, des clés USB, des cartes SIM des sociétés de téléphonie mobile moov, togocom et étrangères ainsi que divers autres objets compromettants


Il faut signaler que ces individus ne se livrent pas qu’à la cybercriminalité. Ils s’adonnent aussi aux actes de vols avec violence ou armes, lorsque les gains escomptés de cyber escroquerie tardent à tomber.
Par ailleurs , La Police nationale togolaise remercie la population pour sa collaboration. Elle l’encourage par la même occasion, notamment les bailleurs, à dénoncer ces jeunes individus, qui louent des maisons et qui visiblemnt n’exercent aucune activité connue