Le lundi dernier, l’Université de Lomé et la société CimTogo ont scellé un contrat de partenariat, orienté dans la dynamique de la promotion qualité-formation. Un accord pour assurer l’équilibre entre la formation que reçoivent les étudiants et le besoins sur le marché de la cimenterie.

La convention a une durée 2 ans renouvelable et elle permettra au cimentier CimTogo d’accueillir des profils ingénieurs ou chercheurs universitaires pour des stages. Dans le même temps, l’UL développera des formations industrielles répondant au besoin du marché de la cimenterie. L’université aura à former le personnel de Cimtogo sur le site de Lomé et Tabligbo.

Par ailleurs, l’accord prévoit également l’assistance dans la recherche par l’Université de Lomé sur les matériaux locaux de substitution pouvant entrer dans la composition d’un ciment de qualité répondant aux normes togolaises et régionales et aussi sur les projets de développement de nouvelles sources d’énergies.

Précisons que l’Université de Kara aussi a conclu des contrats du même genre avec les entreprises de la place.