Mgr Kpodzro réagit suite au refus par les « autorités » de donner le passeport à son assistant

Mgr Kpodzro réagit suite au refus par les « autorités » de donner le passeport à son assistant

SOCIETE

Marc Mondji, l’assistant de l’Archevêque émérite de Lomé, Mgr Philippe Fanoko Kpodzro ne peut pas voyager, bien qu’il doive accompagner l’homme de Dieu à aller se faire soigner à l’étranger. Selon le prélat, le service des passeports refuse de lui remettre ce document précieux qui puisse lui permettre de faire le déplacement.

Depuis quelques jours, Mgr Kpodzro ne cesse d’alerter l’opinion sur l’« injustice » que les « autorités de notre pays » font subir à son assistant. Il indique avoir fait trois fois le déplacement des services des passeports pour réclamer le document. Mais peine perdue.

« Ceci est une violation de trop des droits de l’Homme de ce régime cinquantenaire qui résiste à toute exhortation des Hommes de bonne volonté à quitter le pouvoir », a-t-il indiqué dans une note rendue publique.

L’assistant devrait accompagner Mgr Kpodzro qui, selon les informations, souffre des problèmes auditifs, de mobilité et de prostate. Il lui faut donc se rendre en Europe pour avoir des soins appropriés.

Pour le prélat, ce refus de délivrer le passeport à son assistant peut être préjudiciable à sa vie. Il faut donc que « toute la communauté des hommes et femmes épris de justice se mobilise pour dénoncer avec la dernière rigueur » cette violation des droits de l’homme, a lancé Mgr Kpodzro.

Icilomé