Programme NOVISSI : La police judiciaire met la main sur 4 présumés escrocs

0
716

Le gouvernement togolais, pour venir en aide aux populations touchées par les mesures restrictives instaurées en cette période de pandémie, a mis en place un programme de transfert monétaire, baptisé Programme NOVISSI. Une occasion pour certains individus mal intentionnés, de soutirer de cet argent des bénéficiaires, par des moyens frauduleux. Des présumés escrocs au nombre de quatre (4), sont actuellement dans les mailles de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

Deux méthodes sont usités par ces escrocs, qui ont déjà fait des victimes. Soit l’arnaqueur se déguise en agent du Programme Novissi et aborde le ou la pauvre bénéficiaire qui a besoin de cette somme pour ces petits besoins. Il convainc sa cible comme étant envoyé pour aider les populations, à pouvoir s’inscrire au programme. La confiance étant établit, ils entre en possession des données de la carte d’électeur et très vite, la somme est extorquée.

L’autre mécanisme consiste à se présenter en tant qu’agent commercial de la téléphonie mobile Moov ou Togocel, en charge de l’opération. Il propose à son client (victime) l’activation de son compte pour pouvoir bénéficier des fonds Novissi. Pour activer le compte, il roule la victime de ce qu’elle doit déposer une somme sur un autre compte, qui n’est autre que celui de l’arnaqueur et très rusé, l’escrocs disparaît.

Au cœur du scandale, il s’agit des nommés : Ayéyénou Pierre, 33 ans, Béninois, demeurant à Agbahonou, Agbati Koffi, 26 ans, Togolais, demeurant à Agbadahonou , Amers Yao, 27 ans, Togolais demeurant à Abobo komè, tous des oisifs et Afanvi Elise, âgé de 40 ans, revendeuse demeurant à Adanmavo.

A en croire la police judiciaire, les 4 individus en garde à vue, ont reconnu les faits qui leur sont reprochés. Dans les prochains jours, ils devront comparaître devant le Procureur de la République, pour répondre de leurs actes. La population est ainsi invitée, à doubler plus de vigilance et de méfiance.