Un jeune se donne la mort pour avoir été licencié

0
61

Messan-Koffi Dodjivi, coiffeur de son état, s’est donné la mort par pendaison dans le quartier Adidogomé, après avoir laisser une lettre d’adieux à ses proches apprend t-on. Âgé de 30 ans, la perte d’emploi l’aurait conduit à quitter prématurément le monde des vivants.

De sources digne de foi, la défunte Dodjivi était employé depuis 7 ans déjà dans le salon coiffure et de beauté dénommé PRESTIGE COIFFURE, situé non loin de St Martyrs de l’Ouganda dans le quartier Tokoin séminaire, rapporte icilome.

En raison de la crise sanitaire qui a abouti sur une crise économique suite aux restrictions imposées par le gouvernement, l’employeur a décidé de licencié Messan-Koffi Dodjivi et d’autres salariés également, afin de pouvoir mieux s’en sortir.

Dodjivi n’a pas pu supporter, il se donne la mort après avoir laissé une lettre à sa famille. La situation d’autres licenciés est pour l’instant inconnue.