Le Conseil des ministres, présidé par Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE, s’est réuni le jeudi 08 février 2024 pour examiner plusieurs projets de décret et une communication. Au cœur des délibérations se trouvaient des décisions cruciales concernant l’organisation des élections législatives et régionales de cette année.

Répartition des Sièges et Dates Électorales: Le conseil a approuvé six décrets essentiels liés à l’organisation des élections. Le premier décret concerne la répartition des sièges des députés à l’Assemblée nationale, conformément à la loi organique n°2024-002 qui a porté le nombre de députés à 113. Le deuxième décret fixe la date des élections législatives et régionales au samedi 13 avril 2024, avec une campagne électorale débutant le 28 mars 2024 et se terminant le 11 avril 2024.

Cautionnement et Sécurité Électorale: Le troisième décret a établi les montants du cautionnement pour les candidats, fixant à 500 000 francs CFA pour les législatives et 200 000 francs CFA pour les régionales, réduits de moitié pour les candidates. Le quatrième décret a défini l’ouverture et la clôture de la campagne électorale, tandis que le cinquième a établi le vote par anticipation pour les forces de défense et de sécurité. Enfin, le sixième décret a créé la « Force Sécurité Élections Législatives et Régionales 2024 » pour assurer la sécurité pendant le processus électoral.

Réorganisation de l’Agence de Solidarité Nationale: Le conseil a également examiné et adopté un septième décret réorganisant l’Agence de solidarité nationale (ASN), visant à renforcer son efficacité opérationnelle et sa gestion pour mieux répondre aux besoins de la population en situation de vulnérabilité.

Communication sur l’Économie et les Réformes: Enfin, le ministre de l’Économie et des Finances a informé le Conseil des ministres des discussions en cours avec le Fonds monétaire international, soulignant l’importance de préserver les acquis de développement nationaux tout en répondant aux besoins des populations.

Le Conseil des ministres a pris des mesures significatives pour assurer le bon déroulement des élections législatives et régionales de 2024, tout en mettant l’accent sur la sécurité, la transparence et l’efficacité du processus électoral.