Le gouvernement togolais a annoncé, lors du conseil des ministres à Lomé le jeudi 08 février, les dates officielles des prochaines consultations électorales. Les élections législatives et régionales sont prévues pour le samedi 13 avril 2024, marquant ainsi un moment crucial dans le processus démocratique du pays.

Selon les dispositions du code électoral, le vote anticipé des membres des forces de défense et de sécurité, des forces paramilitaires et de la réserve opérationnelle, aura lieu 72 heures avant le jour du scrutin général. Cette mesure vise à garantir la sécurité des citoyens pendant le processus de vote, dans un contexte sécuritaire souvent préoccupant.

La campagne électorale, quant à elle, débutera le jeudi 28 mars à minuit et se clôturera le jeudi 11 avril à 23h59, offrant ainsi une période de 15 jours pour les candidats afin de présenter leurs programmes et d’interagir avec les électeurs.

En ce qui concerne les frais de participation, le gouvernement a fixé le montant du cautionnement à verser par candidat. Pour les législatives, ce montant est établi à 500.000 FCFA, tandis que pour les élections régionales, il s’élève à 200.000 FCFA. Les femmes candidates bénéficient d’une réduction de moitié de ces frais, conformément aux dispositions du code électoral, dans le cadre de la promotion de la participation féminine en politique.

Cette annonce marque le début d’une période cruciale pour la démocratie togolaise, avec la préparation des différents acteurs politiques et la mobilisation des citoyens en vue de ces élections importantes.