Les préparatifs des prochaines consultations électorales au Togo s’intensifient, avec le gouvernement prenant des mesures pour assurer la sécurité et le bon déroulement du processus démocratique. Lors du conseil des ministres tenu jeudi dernier, une décision importante a été prise : la création de la « Force Sécurité Élections Législatives et Régionales 2024 » (FOSELR 2024) par décret.

Cette force, qui sera mobilisée pour les élections législatives et régionales de 2024, regroupera les différentes branches des forces de défense et de sécurité, notamment la Police nationale, la Gendarmerie nationale et la Réserve opérationnelle. Son rôle principal sera d’assurer la sécurité et de maintenir un climat de paix et de sérénité sur l’ensemble du territoire togolais avant, pendant et après le scrutin.

Sous la supervision de la commission électorale nationale indépendante (CENI) et du commandement opérationnel du ministère chargé de la sécurité, la FOSELR 2024 adoptera une approche décentralisée, en tenant compte du maillage territorial par les forces de sécurité. Cette organisation pourra être ajustée en fonction des besoins et des circonstances spécifiques rencontrées.

Cette initiative du gouvernement togolais vise à garantir des élections libres, transparentes et sécurisées, dans le respect des principes démocratiques et des droits des citoyens. En mettant en place cette force dédiée, les autorités entendent renforcer la confiance des électeurs et assurer un processus électoral crédible et pacifique.

Les prochaines élections législatives et régionales revêtent une importance capitale pour l’avenir politique du Togo, et la mise en place de la FOSELR 2024 démontre l’engagement des autorités à assurer un déroulement harmonieux de ce processus démocratique crucial.