Le conseil des ministres s’est tenu le mercredi 1er mars à Lomé, sous la présidence du Chef de l’État, Faure Essozimna Gnassingbé. Les membres de l’équipe gouvernementale ont examiné plusieurs sujets relatifs à la gestion de la Cité.

Au cours de cette réunion, deux projets de décret ont été étudiés. Le premier projet de décret concerne l’encadrement de la profession de transporteur, d’intermédiaire et d’auxiliaire de transport dans le pays. Le second texte porte sur l’organisation des crèches et des garderies sur le territoire national. Les deux projets de décret seront soumis à nouveau à examen lors du prochain conseil.

Trois communications ont également été présentées lors de cette réunion. La première communication portait sur le programme national de désenclavement et de pistes rurales. La seconde communication a été axée sur le renforcement des droits économiques du pays dans les activités de manutention du Port de Lomé. Enfin, la troisième communication a été consacrée à la mise en œuvre de la stratégie d’optimisation des pratiques des agents de santé communautaire (ASC) et des relais communautaires (RC).

En outre, un compte rendu a été présenté par les ministres de la santé et de l’inclusion financière. Ce compte rendu portait sur l’adoption de la nouvelle liste de médicaments essentiels remboursables dans le cadre du programme School Assur.

Le conseil des ministres est une instance décisionnelle qui permet aux membres du gouvernement de discuter des questions liées à la gestion de la Cité. Cette réunion a été l’occasion pour l’équipe gouvernementale de faire le point sur les sujets d’actualité et de prendre des décisions importantes pour le développement du pays.

Le prochain conseil des ministres permettra de poursuivre les débats sur les projets de décret examinés lors de cette réunion et de prendre de nouvelles décisions pour l’avenir du pays.