Terrorisme: les journalistes du grand Lomé outillés sur le traitement des informations

0
17

Depuis ce lundi 19 septembre 2022, les journalistes du grand Lomé sont en pleine formation sur le traitement des dossiers liés au Terrorisme et à l’extrémisme violent. Organisé par la Haute Autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC), cet atelier a réuni 110 journalistes et directeur d’organe de presse.

Cette étape de Lomé fait partie d’une série de séminaires de formation et de sensibilisation qui va se poursuivre dans les autres régions du pays. Le but est de rappeler aux médias les obligations et le traitement professionnel de l’information en temps de crise sécuritaire provoquée par les groupes terroristes venus de l’extérieur.

Cet atelier vise aussi à amener les journalistes à contribuer à travers leurs publications à la lutte contre les attaques des groupes armés. Il s’agira de définir un cadre de collaboration entre les médias et les forces de défense et de sécurité.

Le thème retenu est « médias et lutte contre le terrorisme au Togo ». Les modules qui ont été supprimés sont entre autres « regards croisés sur le traitement de l’information relative aux attaques terroristes », « immersion dans le règlement notamment » puis « les perspectives ». Les travaux ont été exécutés par le président en exercice de l’institution, TELOU Pitalounani.

Dans son discours, le président de la HAAC a invité les professionnels des médias à faire preuve de professionnalisme et de rigueur dans le traitement des informations sécuritaires. Il a insisté sur les précautions adéquates et les risques de créer la terreur au sein des populations.

« Les journalistes et les autres acteurs des médias ont la responsabilité de mettre à disposition du public des informations précises et complètes sur les actes terroristes et les menaces potentielles. Ils doivent éviter le sensationnalisme pouvant conduire à la propagation d’un sentiment de peur ou de chaos », a exhorté le Dr Douti représentant du ministre de l’administration territoriale de la décentralisation et des collectivités locales.

Jérémy Ahossou