Au Togo, l’entrepreneuriat continue de susciter l’intérêt des jeunes. Le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (Faiej) a annoncé lundi que 5.500 jeunes ont été formés par des partenaires techniques tout au long de l’année dernière. Ces formations ont permis de générer près de 3.500 emplois, renforçant la dynamique d’accompagnement des jeunes entrepreneurs.

Depuis sa création il y a dix ans, le Faiej, qui est placé sous tutelle du ministère chargé de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, joue un rôle majeur dans l’insertion socioprofessionnelle des jeunes âgés de 18 à 35 ans. À fin 2021, le Fonds a créé près de 13 000 emplois et alloué 4,5 milliards FCFA de crédits.

Le Faiej a pour mission de soutenir les initiatives entrepreneuriales des jeunes en fournissant une assistance technique, financière et logistique. Les jeunes entrepreneurs bénéficient de prêts à taux d’intérêt réduits pour le financement de leurs projets. En outre, le Fonds met à disposition des jeunes entrepreneurs des formations en gestion d’entreprise et en marketing, ainsi que des conseils juridiques pour les aider à naviguer dans le monde des affaires.

Le Faiej est fier de son bilan et de l’impact qu’il a eu sur la vie des jeunes entrepreneurs togolais. Les jeunes bénéficiaires des programmes du Fonds ont créé des entreprises prospères dans divers secteurs, notamment l’agriculture, le commerce, l’artisanat et les services. En soutenant l’entrepreneuriat chez les jeunes, le Faiej contribue à la croissance économique et à la création d’emplois au Togo.

Le Faiej invite les jeunes togolais à saisir les opportunités offertes par le Fonds pour concrétiser leurs projets d’entreprise et participer au développement économique du pays.